juil 28

Microsoft a annoncé hier que sa place de marché d’applications mobiles Windows Marketplace était désormais ouverte aux soumissions de la part des développeurs.

Microsoft veut insister sur le fait qu’ils vont porter une attention particulière à l’évaluation des applications soumises par les développeurs, et leur détailler les tests que les applications n’ont pas pu validé.

Les certifications devraient prendre environ 10 jours, et il sera possible de vérifier le statut de chaque soumission via une interface dédiée.

La firme de Redmond veut ainsi éviter de créer des situations anxiogènes comme l’a fait Apple, les développeurs d’applications iPhone avaient en effet évoqué au début des problèmes de communication et de support.

Pour inciter les développeurs à créer les meilleures applications, un concours est proposé, le Challenge « Race to Market » récompensera les meilleurs développeurs en leur offrant des tables Microsoft Surface, des campagnes de marketing gratuites et autres trophées.

Pour plus de détails : http://developer.windowsmobile.com/

juil 26

Il semblerait qu’Android ne soit pas prévu que pour équiper des téléphones mobiles. D’après Touch Revolution, une entreprise basée à San Francisco et spécialisée dans le développement d’appareils à écrans taciles, Google commercialisera des gadgets électroniques Android pour la maison dès la fin 2009.

Il y aura trois catégories d’appareils : ceux pour contrôler votre habitat, ceux pour contrôler votre équipement multimédia et des téléphones résidentiels.
android-domotique
Les appareils pourront être posés sur un bureau, un évier, ou encore être accrochés à un mur de manière verticale.

Les appareils de contrôle de la maison serviront à superviser les principaux systèmes électroniques de votre habitat, tels que les interrupteurs, les serrures, ou bien le contrôle de votre système de chauffage ou de climatisation.

Avec ceux permettant le contrôle de l’équipement multimédia, il vous sera possible de programmer votre système hi-fi, de paramétrer votre lecteur DVD ou encore de visualiser le programme télé.

Enfin, les téléphones résidentiels seront bien entendus sans fil, et seront capables d’utiliser la voix par IP via un réseau Wi-Fi.

Tous ces appareils de domotique seront également en mesure d’utiliser n’importe quel programme Android initialement prévu pour les téléphones mobiles.

Le système d’opération pour ses appareils domestiques sera en effet le même que celui prévu pour les téléphones portables.

juil 16

Tout utilisateur de téléphone mobile sait que sa position peut être localisée à tout moment et sans aucun problème par son opérateur téléphonique. Il est également possible pour les applications tierces de situer géographiquement une personne à l’aide de ce qu’on appelle la triangulation.

Dans ce cas, nous n’avons plus besoin d’associer un type de service recherché à une localité, par exemple « sushi toulouse » lorsqu’on utilise un moteur de recherche mobile peut tout simplement être remplacé par « sushi », et l’application se charge de vous localiser et de rechercher les restaurants de Sushi aux environs.

C’est ce qu’avait introduit Google dès 2007 avec Google Maps pour mobiles et l’option « My Location », une application téléchargeable qui permettait a nombre de téléphones d’améliorer la recherche locale mobile.

Google annonce aujourd’hui que l’option My Location est disponible pour l’iPhone 3.0, et ce, sans qu’on ait besoin de télécharger une application. Le navigateur Safari de l’iPhone 3.0 est pré-configuré pour utiliser automatiquement My Location.

Lorsque les utilisateurs se rendent sur www.google.com depuis leur iPhone, il leur sera proposé d’activer « My Location », ce qui initialisera leur position. Par la suite, ils n’auront qu’à spécifier le type d’endroit recherché et Google se charge du reste.

My Location pour iPhone 3.0 n’est pour l’instant disponible qu’aux USA et au Royaume-Uni, mais son portage pour d’autres langues et pays ne saurait tarder.

juil 13

Le succès commercial de l’App Store d’Apple a fait beaucoup d’envieux. Après Google et son Android Market, Nokia et sa boutique Ovi, c’est au tour du fabricant LG de proposer une place de marché d’applications pour ses téléphones.

L’entreprise coréenne a décidé de lancer le « LG Application Store » qui sera disponible dès demain pour les utilisateurs asiatiques.

Le fabricant n°3 de téléphones mobiles veut d’abord utiliser le marché asiatique pour tester son offre, qui proposera plus de 1500 applications mobiles dont 100 qui seront gratuites.

LG Application Store
Source de l’image : 3g.co.uk

LG Application Store sera par la suite proposée en Europe et en Amérique du Sud à la fin de cette année.

Ceci est une très bonne nouvelle pour les utilisateurs LG, qui vont pouvoir profiter au mieux de leur téléphone mobile.

Nous espérons que davantage de constructeurs vont proposer des plateformes de téléchargement d’applications mobiles, cela ne pourra qu’améliorer l’utilisation du web mobile.

Source: Yahoo.